Quel moyen d'identification est le plus sûr ?

Quel moyen d'identification est le plus sûr ?

L'authentification biométrique remplace de plus en plus les mots de passe et les codes confidentiels traditionnels pour protéger l'accès à nos appareils et à nos données. La biométrie fonctionne sur le même principe: faire en sorte que les utilisateurs vérifient leur identité en utilisant des caractéristiques personnelles uniques. Mais quelle approche de l'authentification biométrique est la plus sécurisée ?

Critères de sécurités à prendre en compte

Les facteurs importants à prendre en compte avant de sélectionner un moyen d'identification biométrique sont les suivants :

Précision

C'est l'un des facteurs les plus essentiels qui doit être évalué lors du choix d'une modalité. Là encore, la précision est basée sur plusieurs autres facteurs tels que le taux de fausse acceptation, le taux de faux rejet, le taux d'erreur, le taux d'identification, etc.

Capacité anti-usurpation

L'utilisation généralisée des systèmes de reconnaissance biométrique dans diverses applications sensibles souligne l'importance d'une protection renforcée contre les attaques d'intrus. Par conséquent, une grande importance est accordée aux attaques directes au cours desquelles des personnes non autorisées peuvent accéder au système en interagissant avec le périphérique d'entrée du système. Par conséquent, la modalité choisie devrait disposer de solides capacités anti-usurpation d'identité.

Rentabilité

C'est un facteur important à prendre en compte pour décider de l'efficacité et de la pertinence d'une modalité particulière. Certaines modalités peuvent être plus rentables que d'autres en raison de la technologie sous-jacente ou des caractéristiques matérielles. Il est important de réaliser que l'investissement initial effectué sur un système biométrique peut souvent être compensé en un court laps de temps, ce qui conduit à un retour sur investissement (ROI) plus rapide.

La reconnaissance faciale : le moyen d'identification le plus sûr

C'est l'une des méthodes d'identification biométrique les plus flexibles, qui peut fonctionner même lorsque le sujet n'est pas conscient d'être numérisé. Cette méthode offre un moyen très prometteur de rechercher efficacement parmi une masse de personnes ne passant que quelques secondes devant un scanner. Le fonctionnement du système de reconnaissance faciale repose sur l'analyse de certaines caractéristiques communes au visage de chaque individu.

Ces caractéristiques incluent la distance entre les yeux, la position des pommettes, la ligne de la mâchoire, le menton, la largeur du nez, la forme de la bouche, etc. Chaque individu peut être identifié de manière unique en combinant ces quantités numériques en un code unique. Ce système peut identifier ou vérifier automatiquement une personne à partir d'une image numérique ou d'une image vidéo.

Pour ce faire, il compare les caractéristiques faciales sélectionnées de l'image à une base de données faciale comme celle que peut fournir Semlex. Le dispositif est généralement utilisé dans les systèmes de sécurité de l'entreprise d'Albert Karaziwan.

Les autres moyens d'identification classés selon leur sûreté

Juste après la reconnaissance faciale, on retrouve les moyens d'identification biométrique suivants :

Identification d'empreintes digitales

Les empreintes digitales restent constantes tout au long de la vie. En plus de 140 ans de comparaison d'empreintes digitales à travers le monde, aucune empreinte digitale n'a jamais été trouvée identique, pas même celle de véritables jumeaux.

Scan de l'iris

Un scan d'iris fournit des données biométriques uniques, qui sont très difficiles à dupliquer et qui restent les mêmes toute la vie. L'analyse est également difficile à réaliser (surtout pour les enfants ou les infirmes). Cependant, il existe des moyens de coder les données biométriques de balayage de l'iris de manière à ce qu'elles puissent être transportées en toute sécurité dans un format "code à barres".

Signature

Une signature est un autre exemple de données biométriques facile à recueillir et non intrusive. Les signatures numérisées sont parfois utilisées, mais la résolution est généralement insuffisante pour assurer l'authentification.

Analyse de la voix

À l'instar de la reconnaissance faciale, la biométrie vocale permet d'authentifier une identité à l'insu du sujet. Il est plus facile de simuler (en utilisant un enregistrement sur bande). Par ailleurs, il n'est pas possible de duper un analyste en imitant la voix d'une autre personne.

Autres articles

Reconnaissance de l'iris, une méthode infaillible ?

La biométrie à balayage Iris mesure les motifs uniques dans le cercle coloré de votre œil pour vérifier et authentifier votre identité. Sans...